CONTEXTE

Le régime des Khmers Rouges (1975-1979) a profondément traumatisé le Cambodge, tant sur le plan humain que sur celui de l’économie. Si le pays est aujourd’hui en plein développement, un fort taux de pauvreté et de nombreuses inégalités subsistent. Près de 20% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Cela touche principalement les zones rurales, mais aussi la périphérie des grandes villes où beaucoup viennent chercher du travail, aspirant à une vie meilleure. Bien que le taux d’inscription à l’école primaire soit de 98,2%, il n’est que de 40% au secondaire et de 5% pour les études supérieures. L’école est en effet théoriquement gratuite au Cambodge, mais elle engendre des coûts trop élevés pour beaucoup de familles (uniformes, matériel, transports…).

 

Parce que l’éducation est la meilleure arme contre la pauvreté, l’European Foundation for Cambodian Children (EFCC) a été créée en 2014 pour scolariser les enfants des villages les plus démunis de Phnom Penh et les accompagner dans leur développement, ce jusqu’à leur complète autonomie. Les enfants accueillis dans notre centre sont originaires des villages extrêmement pauvres de Russei, Ruls et Baku. Les conditions d’hygiène de ces trois villages sont désastreuses. Les enfants et leurs familles vivent dans des habitations insalubres construites de planches et de tôle, entourées par des montagnes de déchets. Ils n’ont pas accès à l’eau courante ni à des installations sanitaires salubres, ce qui engendre de nombreuses maladies chroniques. Au lieu de prendre le chemin de l’école chaque jour, ils errent dans leur village. Certains aident leurs parents au recyclage de déchets dès le plus jeune âge. 

Une seule question se pose alors : comment agir pour les sortir de ce quotidien et leur offrir un avenir meilleur, une chance d’aller à l’école et la possibilité d’échapper à la pauvreté ?

Grâce à plusieurs années d’implication dans des associations cambodgiennes, Graham Moir et Jean-Michel Fournier partagent la même vision et les mêmes aspirations concernant le futur de ces enfants.

De cette alliance est née l’EFCC en 2014.

TEST TESTContexte