Dernières actualités

À la découverte de différentes pédagogies alternatives

Il n’est pas de bonne pédagogie qui ne commence par éveiller le désir d’apprendre.

François De Closets

Nous entendons souvent parler des pédagogies alternatives. Simplement, il y en a plusieurs, et si l’on connaît celle issue de Maria Montessori, les autres ne nous évoquent rien. Parfois, nous connaissons leur nom : Freinet, Steiner ou même Decroly, mais à quoi correspondent-ils ? Sont-ils des branches de Montessori ? Des pédagogies similaires ou complètement différentes ? Voyons cela de plus près !

Pédagogie alternative, drôle de nom qui signifie que l’on utilise des méthodes différentes de celle traditionnelle pour faire apprendre aux enfants. Les pédagogies les plus connues sont toutes nées en Europe au début du XXème siècle : Montessori en Italie, Freinet en France, Steiner en Allemagne etc… Pour les différencier, il faut savoir en déterminer les traits communs.

Toutes les pédagogies alternatives ont pour but de faire apprendre différemment, plus naturellement ou moins par du « par cœur ». La bienveillance, le respect des autres et le rythme de chacun sont des points essentiels dans ces écoles.

Pour simplifier l’analyse, nous vous présentons ici les pédagogies Montessori, Steiner et Freinet. De plus, les spécificités de chacune ne signifient pas que les autres n’utilisent pas cette technique, l’accent est simplement mis sur celui qui s’y spécialise. La structure de ces philosophies passe par la méthode d’apprentissage.

Montessori est principalement focalisée sur le respect du rythme de l’enfant, propre à chacun. Céline Alvarez, qui base ses travaux sur cette école, a publié un livre appelé « Les lois naturelles de l’enfant » pour expliquer l’importance de s’adapter au rythme de chaque enfant. A cela s’ajoute l’autonomie où l’enfant est acteur de son développement en choisissant ses activités et en étant libre de ses mouvements.

Freinet a pour méthode un apprentissage construit sur l’entraide entre camarades. La connaissance s’acquiert par le tâtonnement et la recherche. Du questionnement découle l’identité de l’objet ou du concept. Ainsi, les élèves ont des plans de travail individuels, des livrets autocorrectifs ainsi que des décisions de groupe pour permettre un investissement de la classe comme de l’élève, et une autonomie dans une progression personnelle.

Steiner s’attache à développer un plaisir d’apprendre par l’art, le vivant et le concret, dans une continuité éducative allant jusqu’à la fin du lycée. La responsabilité est un moyen d’investir les enfants dans l’apprentissage. Il n’y a pas de hiérarchie dans cette pédagogie, amenant les enfants à participer dans un processus démocratique où tous ont une place.

Un deuxième point majeur spécifique à chacune des pédagogies est la pratique dans l’apprentissage, notamment le sensoriel. Freinet met particulièrement l’accent sur la place active de l’enfant dans l’apprentissage, notamment au travers d’expérimentations permettant de découvrir, se tromper ou échouer comme une étape constructive vers la connaissance. De plus, avec l’aide de sa femme peintre, Freinet a développé une partie de sa pédagogie au travers de l’art et de la peinture pour permettre une plus grande liberté créative, fondement du développement sensoriel de l’enfant.

Steiner met lui aussi l’accent sur l’enseignement artistique plus général ainsi que l’enseignement corporel, au travers des instruments de musique, du théâtre, pour un épanouissement de l’intelligence émotionnelle et créative des enfants. Au travers de ces éléments, Steiner pousse les enfants à découvrir le monde sous une forme différente, humaniste et culturelle.

Montessori travaille un peu différemment car les apprentissages artistiques ne sont que des outils parmi d’autres pour l’éveil de l’enfant, cela passe par la découverte des couleurs, formes, textures, odeurs, sons etc… La progression se fait par l’acuité que développe naturellement chaque enfant grâce à ces outils de pratique.

Pour résumer synthétiquement les spécificités de chacune des méthodes, ce qu’il faut retenir est que Steiner s’appuie sur l’ouverture au monde (au travers des langues, des stages pour mieux comprendre ce qui nous entoure.

Montessori développe un environnement favorable à l’épanouissement de l’enfant au travers d’une méthode d’apprentissage se voulant naturelle et une bienveillance comme terreau de la progression de chaque enfant.

Freinet quant à lui détermine une stratégie d’apprentissage performante au travers de la confiance. Il n’y a pas de pédagogie par le jeu mais un vrai sérieux dans un ensemble complémentaire de liberté et de rigueur.

L’importance est de toujours conserver l’enfant au centre des méthodes, chacune propose des formules différentes qui peuvent correspondre aux différents élèves. Avoir différents choix est une chance, ces méthodes permettent de proposer un panel large et varié aux parents et enfants en fonction de leur personnalité, leurs besoins et leur désir d’apprendre.

À l’EFCC, la classe des plus petits suit la pédagogie Montessori. En effet, ce choix correspond à un contexte particulier d’enfants vivant dans une situation précaire. Leur éveil passe, grâce à Montessori, par découverte pratique des sons, couleurs, formes, textures, actions du quotidien etc…

De plus, l’autonomie est au centre de cette méthode et s’adapte particulièrement bien à ces enfants très indépendants dès leur plus jeune âge, renforçant une habitude culturelle par un capacité d’apprentissage en autonomie pour mieux se construire. Le tout s’intègre dans un cadre bienveillant et sécurisant permettant à nos enfants de s’épanouir au mieux.


______________

Cet article a été conçu et rédigé par :

Sophie Bouchard En Service-Civique depuis octobre 2018. Passionnée par la méthode Montessori et l’éducation à la Paix

______________


Sources :

(1) Article Le Monde (2014) : https://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/15/quelles-pedagogies-alternatives-sont-enseignees-en-france_4486704_3224.html

(2) Blog Les Louves, article de Charlotte Arce : http://www.leslouves.com/montessori-freinet-steiner/

(3) Document officiel de présentation de la pédagogie Steiner : http://www.uneecoleavivre.org/wp-content/uploads/2011/11/Les-points-forts-de-la-p%C3%A9dagogie_V2.pdf

(4) Les lois naturelles de l’enfant, Céline Alvarez (2016).

À la découverte de différentes pédagogies alternatives